Comicosphère

Vous trouverez ici des comics déjà paru il y a quelques années (voir même de très nombreuses années). Ne manquant jamais de charme pour les puristes, ces comics vous raviront par leur histoire et/ou leur impact sur la Comicosphère.

Marvel Events : Les Guerres Secrètes (1984)

Le tout premier Event Marvel datant de 1984 fait état de la première Guerre Secrète (Secret Wars), ouvrage indispensable pour tout fan de l'histoire de Marvel.

Le Battleworld est une planète créée de toutes pièces (jeu de mots) émanant de différentes planètes d'une galaxie (rien que ça).    Les héros et les vilains vont devoir s'affronter lors de violents combats, promettant au vainqueur le pouvoir absolu.  C'est le début d'une mémorable bataille opposant les Avengers, les X-Men et Spider-Man à leurs ennemis mortels...

Les différents héros enlevés prêts à affronter le Docteur Fatalis.

Synopsis 

Le Beyonder, une mystérieuse créature aux incroyables pouvoirs, a enlevé les plus puissants super-héros et criminels de la Terre.  Il les conduis sur la planète Battleworld.  (Voir ci-dessous)


Jim Shooter signe le scénario du premier grand évènement de l'histoire Marvel.  Riche en coups de théâtre, cette épopée en douze volets est illustrée par Mike Zeck.

              Jim Shooter                                       Mike Zeck


Spoiler Alerte! 

(Ne pas lire ce qui suit pour ceux qui veulent découvrir cet opus)


Résumé

Sans le moindre signe avant-coureur, une vingtaine de héros et une dizaine de supercriminels disparaît de la surface de la Terre. Alors que les habitants de la planète s'interrogent sur le pourquoi de leurs disparition, les disparus sont séparés en deux groupes et téléportés sur un étrange monde, Battleworld. Une entité, le Beyonder, s'adresse à eux en ses mots : « Je viens de l'au-delà. Terrassez vos ennemis, et vos désirs deviendront réalités. Il n'est de rêve que je ne puisse accomplir. »

Galactus perçoit la puissance de l'interlocuteur et se dirige vers lui, mais il est aisément repoussé, ce qui stupéfie tout le monde. Des dissensions apparaissent ensuite au sein des deux camps, car tous ne se connaissent que très peu. Captain America est cependant désigné comme chef des héros, et Fatalis comme celui des criminels, mais combattre n'intéresse guère ce dernier, qui veut comprendre qui est le Beyonder et d'où il tire une telle puissance.

Le premier affrontement commence alors. Il est rapidement remporté par les héros, car le groupe de criminels est inférieur en nombre et combat de façon désordonnée. Une partie d'entre eux est emprisonnée alors que le reste d'entre eux regagne la base et retrouve Fatalis, désormais résolu à prendre la tête du groupe en attendant de savoir ce qui l'intéresse.

Alors que le groupe de héros se repose, Magnéto s'introduit dans leur base et enlève la Guêpe après avoir tenté de détruire les lieux. Il s'établit seul dans une base séparée et entreprend de la séduire. De leur côté, les X-Men réalisent que leur nature de mutants risque de leur attirer, comme toujours, la méfiance et l'inimitié du reste du groupe, et décident de rejoindre Magnéto. Spider-Man, qui les espionnait, parvient à s'enfuir, mais le professeur Xavier efface ses souvenirs pour l'empêcher de rapporter ce qu'il a entendu.

Le groupe de criminels, aidé par Fatalis et renforcé par deux nouvelles arrivantes, Titania et Volcana, attaque par surprise le QG des héros, et les vainquent sans difficulté, Thor s'étant absenté et les X-Men étant partis. Ils parviennent à s'enfuir alors que l'Homme-Molécule réduit leur QG en poussière, mais ils sont vite repérés et l'Homme-Molécule soulève une montagne et la projette sur eux. Heureusement, Hulk parvient à retenir la montagne pour leur éviter d'être écrasés, le temps que Richards mette à contribution son intelligence pour trouver un moyen de les dégager. Ils se dirigent ensuite vers un village d'autochtones, où les blessés sont soignés par une guérisseuse nommée Zsaji, et Johnny Storm tombe sous son charme.

Les criminels encore en liberté attaquent le village, ayant déduit que les héros étaient encore en vie. Cette fois, les X-Men se joignent au combat, ce qui permet aux héros de reprendre l'avantage, mais ils repartent aussitôt pour les poursuivre lorsqu'ils fuient, laissant Colossus derrière eux, car il a été blessé pendant le combat et peut être soigné par Zsaji. Trois des X-Men vont ensuite combattre quatre des criminels pour les empêcher d'investir une autre base.

Le groupe, rejoint par une toute nouvelle Spider-Woman, s'interroge sur son identité. Toutefois, ils l'intègrent au groupe car ils ont besoin de renforts. Les Démolisseurs rapportent ensuite le corps de la Guêpe, qu'ils ont abattue avant qu'elle ne rejoigne l'équipe après avoir échappé à Magnéto. Ils sont rattrapés par les X-Men, qui les battent facilement grâce à leur organisation.

Rendu furieuse par le sort de la Guêpe, Miss Hulk s'introduit dans la base des criminels et parvient à défaire les Démolisseurs. Elle est cependant surprise par Titania, qui a le dessus sur elle, et les Démolisseurs prennent leur revanche en s'acharnant sur son corps inerte. Le reste des héros remarque son absence et décide de la rejoindre ; ils parviennent une nouvelle fois à vaincre les criminels et les enferment tous dans des cellules, tandis que Miss Hulk, gravement blessée, est placée en stase dans une machine.

Profitant d'un répit, les héros se reposent, réparent leur équipement et se réconfortent les uns les autres. Voyant que les vêtements de Hulk et de Thor sont comme neufs, Spider-Man se dirige vers la machine qu'ils lui ont désigné, mais il se trompe et un étrange costume noir le recouvre.

C'est alors que Galactus commence son processus d'absorption de la planète. Les X-Men lui tiennent tête le temps que le reste de l'équipe arrive. Le combat est toutefois interrompu lorsque Galactus se téléporte et emmène Reed Richards avec lui pour parlementer. De son côté, Fatalis se réveille et quitte facilement sa cellule, déterminé à s'opposer au Beyonder. Il libère Klaw et découpe son corps en tranche pour en faire des lentilles afin de canaliser l'énergie de Galactus. Alors que les héros reprennent le combat avec ce dernier, il réintègre son vaisseau et absorbe l'énergie qui en émane, se préparant à faire de même avec la planète. Fatalis récupère alors sa puissance grâce à son dispositif, devenant omnipotent et omniscient. Il s'en prend ensuite au Beyonder, mais il est vite terrassé par la puissance de ce dernier. A l'agonie, il parvient néanmoins à lui voler son pouvoir, et le Beyonder se voit réduit à un simple halo lumineux. Il trouve alors refuge dans le corps de Klaw, à l'insu du dictateur latvérien.

Fatalis ayant récupéré l'énergie de Galactus et du Beyonder, il est à présent infiniment plus puissant que le reste du groupe, et leur propose donc un cessez-le-feu. Mais pendant qu'ils discutent, l'Homme-Molécule, furieux de voir un de ses anciens alliés pactiser avec l'ennemi, soulève une montagne et les aplatit. Fatalis parvient toutefois à le calmer en lui montrant son potentiel et en l'aidant à surmonter un blocage mental, puis disparaît. Grâce à sa nouvelle puissance, L'Homme-Molécule détache la parcelle du Battleworld où se trouvent tous ses alliés et la ramène sur Terre.

Fatalis convoque de nouveau les héros le lendemain et leur propose d'exaucer le moindre de leurs désirs. Aucun d'entre eux n'est intéressé, et le criminel les laisse donc partir, mais les prévient qu'il ne tolèrera aucun désordre. Inquiétés par son arrogance et sa puissance, les héros prennent la décision commune d'essayer de le mettre hors d'état de nuire.

À la seconde où cette décision est prise, Fatalis détruit le QG des héros à l'aide de son pouvoir, et les élimine tous. Le Beyonder instille alors le doute quant à la mort des héros dans l'esprit de Fatalis. Une fois Fatalis devenu paranoïaque, il permet leur résurrection (ses pouvoirs lui permettant d'altérer la réalité) et, finalement, leur victoire. Le Beyonder récupère alors la totalité de son pouvoir.

Les héros enterrent Zsaji, qui s'est sacrifiée pour les sauver. Mister Fantastic, à l'aide d'un téléporteur, les renvoie sur Terre. La Chose décide toutefois de rester sur Battleworld pendant un moment, où il peut reprendre forme humaine à sa convenance, et cède sa place à Miss Hulk au sein des Quatre Fantastiques.

Personnages impliqués

  • Super-Héros :
    • Les Vengeurs :
      • Captain America, Captain Marvel II, Œil-de-Faucon, Iron Man, Miss Hulk, Thor, La Guêpe
    • Les Quatre Fantastiques :
      • La Torche Humaine, Mr Fantastique, La Chose
    • X-Men :
      • Colossus, Cyclope, Magneto, Diablo, Professeur X, Malicia, Tornade, Wolverine, Lockheed (le dragon de Kitty Pryde)
    • Solo :
      • Hulk, Spider-Man, Spider-Woman II (Julia Carpenter)
  • Super-Vilains :
    • L'Homme-Absorbant, Docteur Fatalis, Docteur Octopus, Enchanteresse, Kang le Conquérant, Klaw, Le Lézard, L'Homme-Molécule, Titania, Ultron, Volcana, Les Démolisseurs
  • Neutre :
    • Galactus

Conséquences

  • Le Professeur Xavier retrouve un temps l'usage de ses jambes.
  • Hulk peut s'exprimer avec l'intelligence du Dr Banner.
  • Les Quatre Fantastiques adoptent de nouveaux costumes.
  • La Chose quitte les Quatre Fantastiques. Il décide de rester sur Battleword où il peut changer d'apparence et redevenir Ben Grimm à volonté. Il est remplacé, à sa demande, par Miss Hulk.
  • Spider-Man ramène avec lui sur Terre un étrange costume noir qu'il a acquis lors des Guerres Secrètes. Quelques semaines après son retour sur Terre, le monte-en l'air découvrira grâce à Reed Richards que le costume est en fait un symbiote. Cet organisme extra-terrestre donnera ensuite naissance à Venom, puis quelques années plus tard à Carnage et à Toxin.
  • Galactus est vaincu (par le Beyonder) pour la première fois de son existence !
  • Le Docteur Fatalis vole les pouvoirs de Galactus et affronte le Beyonder. Plus tard, il vole les pouvoirs du Beyonder, et retrouve son visage d'origine.
  • L'Homme-Molécule devient pour un temps le personnage capital du Marvel Universe.
  • Fatalis utilise des appareils alien et donne à Mary "Skeeter" McPherran et son amie Marsha Rosenberg les pouvoirs de Titania et Volcana. Ces deux nouvelles recrues connaîtront à l'issue de ces guerres une idylle naissante avec respectivement L'Homme-Absorbant et L'Homme-Molécule.
  • Spider-Woman fait sa toute première apparition dans l'univers Marvel, dans le numéro 7 de la série.

Publication française

La première fois dans le Spidey N°66 à N°77

Actuellement disponible chez Panini Comics dans la collection Marvel Events.

Wolverine : Les Origines

Cela fait des années que Serval ou Wolverine (oui c'est le même mais en France Wolverine a été nommé Serval pendant des années) nous ravi de ses histoires, combats et tumultes.  Mais ses origines n'ont jamais été explicitement narrées avant cet opus.  Certes l'Arme-X démontrait comment de l'adamantium arrivait à recouvrir son squelette et sa fuite du labo mais pas d'où il venait.  C'est chose fait avec Wolverine : Les Origines.

Les dessins sont des très bonnes factures et cet opus restera dans les bibliothèques et sera relu périodiquement j'en suis certain.  Bonne lecture à vous!

Les Origines raconte l'histoire du super-héros Wolverine, le plus connu comme membre du X-Men. Puisque le personnage est apparu au début des années 1970, son histoire a souvent été enveloppée de mystère, avec des informations révélées fragmentées au fil du temps, mais cette série a été la première à révéler les premiers jours de Wolverine et son origine. Dans leurs présentations, certains de ceux qui ont travaillé sur la série expriment leur réticence à révéler les origines réelles d'un des personnages les plus populaires et les plus mystérieux du monde comic. Même Wolverine lui-même a peu de souvenirs d'où il est venu et c'était une partie essentielle de son personnage.

La série révèle que Wolverine est né James Howlett, fils de riches propriétaires de plantations à la fin du 19ème siècle au Canada, et souffre depuis longtemps d'allergies diverses. Il est un enfant malade. En compagnie de Rose, une jeune fille adoptée, ils jouent souvent avec Dog Logan, le fils du jardinier cruel de Howletts, Thomas Logan (qui ressemble beaucoup à Wolverine). Les lecteurs sont amenés à croire que Dog était le jeune Wolverine, mais ce qui se révèle plus tard n'est pas le cas. L'amitié des enfants est gâchée par la tension entre les pères des garçons qui se concentrent sur la mère de James, Elizabeth, qui est colérique suite à la mort de son premier fils, John, dans des circonstances mystérieuses des années auparavant. Rose plus tard tombe sur Elizabeth en train de se changer, et voit qu'elle a trois cicatrices parallèles le long de ses côtes, des griffes semblent être déjà en action. En raison des coups et de l'alcool, Dog, au cours des prochaines années, devient de plus en plus comme son père, et ses méfaits, y compris une tentative d'assaut contre Rose ou le meurtre du chien de James, deviennent si violents que lui et son père sont expulsés du manoir. Thomas revient dans le but de voler le domaine Howlett et de convaincre Elizabeth de partir avec lui. John Howlett entre dans la chambre après avoir entendu des bruits. Thomas tue John Howlett avec un fusil de chasse devant les trois enfants et Elizabeth. L'horreur de la mort de son père fait que les pouvoirs de James se manifestent pour la première fois....  

L'édition française de cet opus regroupe les 6 numéros parus aux USA.  En publication actuellement chez Panini Comics (Marvel Deluxe), le produit est impeccable et très bien fini.  L'histoire est excellente même si elle lève le voile sur le plus charismatique des X-Men.  

Spawn

Le comic indépendant le plus vendu au monde.  Record absolu jusqu'à présent.  Le premier numéro s'est vendu à 1,7 million d'exemplaires et ce, en marge des Big Two (Marvel et DC).  Todd McFarlane a écrit l'Histoire en écrivant celle de Spawn.  Cet ex militaire des forces spéciales et de son âme torturée et déchue.  Pour ceux qui ne connaissent pas, bienvenue dans l'enfer de Spawn!

Sorti en 1992 aux USA, Todd McFarlane donne enfin vie à ce personnage qu'il garde dans un placard depuis son enfance.  Refusé par les deux grandes boîtes comics (Marvel et DC), il décide avec d'autres grands scénaristes et dessinateurs de l'époque (Silvestri, Liefield, Jim Lee, pour ne citer qu'eux) de créer leur propre label : Image Comics (les différentes adaptations parues en France se retrouveront au fur et à mesure détaillé dans ce blog).  Les aventures de Spawn sont sorties en région francophone en 1995 et édité par Semic sous le label Image également.  

Lorsque que j'ai acheté le premier opus (il faut dire que c'était l'une des premières fois que je pouvais commencer par le "1"), j'ai immédiatement accroché.  Le personnage est torturé, l'histoire est sombre et les dessins sont tout simplement magnifiques.  Il n'est pas étonnant que le design de Spider-Man dessiné par  McFarlane sont maintenant un modèle pour les futurs artistes de notre ami tisseur.  Les différents numéros sont parus dans un format proche de la version US mais avec tout de même 3 numéros par volume.  Le format reste identique et totalement dédié au personnage.  

Spawn est Al Simmons.  Un membre des forces spéciales américaines décédé au combat.  Il refuse de laisser sa femme et sa fille et fait un pacte avec le Diable.  Il lui offre son âme en échange d'un retour sur Terre.  Mais le Diable reste le Diable....

L'ennemi le plus emblèmatique pour moi et qui apparaît dès le premier opus est le Violator.  Sbire du Diable, il saura faire preuve de créativité et d'horreur (littéralement) pour plonger notre vie "paisible" et notre ami Spawn dans un tourment permanent.  

Si Spawn vous intéresse, vous pouvez maintenant faire sa connaissance en Hardcover aux éditions Delcourt.  A commencer par la série Spawn, puis Spawn - La Saga Infernale et actuellement Spawn Renaissance (car oui, la série continue bel et bien aux USA).

Série Spawn :

  1. Résurrection (Spawn #1-8 et 11-13), 
  2. Malédiction (Spawn #14-25),
  3. Réflexion (Spawn #26-32 et Spawn: Bloodfeud #1-4),
  4. Damnation (Spawn #33-43), 
  5. Rédemption (Spawn #44-54 et Savage Dragon #30), 
  6. Évolution (Spawn #55-64), 
  7. Crucifixion (Spawn #65-76), 
  8. Confessions (Spawn #77-88), 
  9. Confrontation (Spawn #89-100), 
  10. Ascension (Spawn #101-113), 
  11. Questions (Spawn #114-124), 
  12. Fascination (Spawn #125-134 et Spawn in Image Free Comic Book Day 2004), 
  13. Abomination (Spawn #135-146), 
  14. Annihilation (Spawn #147 - 156), 
  15. Armageddon (Spawn #157 - 166).

Série Spawn - La Saga infernale :

  1. Liens de sang (Spawn #201-206),
  2. Abus de confiance (Spawn #207-212), 
  3. La Fureur du roi (Spawn #213-218), 
  4. Jeux de dupes (Spawn #219-224), 
  5. Le Projet Ragnorok (Spawn #225-230), 
  6. Le Sauveur (Spawn #231-236), 
  7. Le Retour de Cog (Spawn #237-242), 
  8. Crépuscule (Spawn #243-250), 

Série Spawn - Renaissance :

  1. Renaissance (Spawn Renaissance et Spawn #251-255), 
  2. Renaissance (Spawn #256-262), 
  3. Renaissance (Spawn #262-270)


Strange 1

On démarre fort avec le top du top pour les vieux collectionneurs du périodique Strange.  Le numéro 1 de Janvier 1970.

Dans cet opus : - X-Men : "Les X-Men" (Stan Lee, Jack Kirby, Paul Reinman) - Iron Man : "Iron Man est né !" (Stan Lee, Larry Lieber, Don Heck) - Daredevil : "Les origines de Daredevil !" (Stan Lee, Bill Everett, Jack Kirby) - Surfer d'argent : "Les origines du Surfer d'Argent" (Stan Lee, John Buscema, Joe Sinnott ) - Surfer d'argent : "L'héritier de Frankenstein !" (Stan Lee, John Buscema, Sal Buscema).

C'est la première fois que les lecteurs francophones découvrent les super-héros encore actifs aujourd'hui.  Comment ils sont devenus ce qu'ils sont (pour Iron Man et Daredevil du moins) et bien que les pages sont en deux couleurs uniquement, on se prend immédiatement au jeu.  

Les différents X-Men sont présentés au fil de l'intrigue et le Surfeur d'Argent commence sa longue épopée dans le cosmos.  

Bref, le début de l'aventure Comics en français débute.  Et ça dure, et ça dure...