L'étrange histoire du périodique Strange

05/06/2017

Le périodique qui a amené les Super Héros en nos contrées fantastiques.

Pour ceux qui connaissent déjà le mag Strange, voici un lien contenant tous les numéros ainsi que leurs cotes. Bon amusement pour les collectionner tous. A la date de l'écriture de cet article, j'en ai 101. (Dont le numéro 1, oui je suis fier)

Strange est un magazine de bande dessinée publié de janvier 1970 à mars 1998 par les éditions Lug puis par les éditions Semic, d'abord en petit format puis au format BD.

En 2007, Organic Comix reprend le nom de la revue, publiant des BD et articles souvent inédits. Cette version prend fin en 2011 avec la parution du numéro 350.

En 2012, les éditions de Tournon relancent le titre sous le nom de Strange Collector, un fascicule consacré aux super-héros accompagnant des plaques en métal de divers héros Marvel.

trange a commencé sa carrière éditoriale en petit format en alternant, une page sur deux, une bichromie verte ou rouge avec le noir et blanc. Le sommaire de la revue comprend une pagination permettant d'accueillir un total de quatre épisodes. Après dix numéros, la revue passe au format 18 x 26 cm plus proche du format d'origine et adopte définitivement la couleur et contenant par moment des posters détachables. C'est à partir du numéro 25 que Jean Frisano réalise des couvertures peintes. Dès le premier numéro (qui est devenu très rare mais que l'on retrouve régulièrement dans toutes les conventions de BD - côté à près 400 euros mais régulièrement vu entre 600 et 800 euros), des personnages de comics célèbres outre-Atlantique apparaissent :

  • Les mutants X-Men (Uncanny X-Men) (n°1 à 63)
    • À la fin de la série, celle-ci est remplacée par Captain Marvel I (n°64 à 89)
    • Finalement transféré dans la revue-sœur Titans, Captain Marvel est brièvement remplacé par Les Éternels de Jack Kirby (n°90 à 93), puis le créneau est utilisé de 1977 à 1980 pour rattraper le retard d'Amazing Spider-Man avec un second épisode.
    • Rom, le Chevalier de l'espace (n°133 à 178)
    • La Division Alpha (n°179 à 254)
    • Namor (n°255 à 302)
    • Deadpool (n°304 à 311)
    • Fury du SHIELD (n°314 à 316)
    • Enfin, durant la dernière année d'existence du magazine, ce créneau est utilisé pour accueillir des épisodes tirés d'autres séries prenant part aux crossovers en cours :
      • Spider-Man : La Saga du Clone (Web of Spider-Man, Spider-Man, New Warriors...)
      • Iron Man / Avengers : Trahison (Captain America, War Machine...)
  • L'Invincible Iron Man (n°1 à 66, 75 à 185, 216 à 324)
    • Iron Fist, l'Homme au poing de fer (n°67 à 74)
    • Du n°186 à 209, Strange propose de nouveau une double-ration de Spider-Man afin d'ajuster la cohérence chronologique de son sommaire.
    • Les Défenseurs (n°210 à 215)
  • L'Intrépide Daredevil (n°1 à 211)
    • Les Vengeurs (n°212 à 324)
  • Le Surfer d'argent (Silver Surfer) (n°1 à 14)
    • Ka-Zar l'homme de la jungle (n°15 à 17)
    • À la fin de la série, celle-ci est remplacée par L'Homme Araignée (Spider-Man) (n°18 à 324) 
Cette revue a donné naissance à plusieurs autres magazines : Spécial Strange, Strange Spécial Origines, Strange Vacances, Strange Spécial Jeux. Le succès de Strange amènera LUG à créer d'autres revues comme Titans, Nova ou Spidey.

En octobre 1996, Semic perdit la licence Marvel. Après un hiatus, Strange ressuscita alors à compter du numéro 325 avec des séries DC Comics telles que JLA, Batman, Wonder Woman, Flash, Impulse, Sovereign Seven. La recette eut moins de succès et la revue s'arrêta vite au numéro 335. Ce fut la fin de Strange.

Certains numéros rares se vendent à des prix atteignant les 200 euros, et le commerce de ces magazines n'est pas rare. On peut ainsi trouver la plupart des numéros en état tout à fait correct dans de nombreuses comic-shops mais aussi auprès de particuliers qui s'en séparent dans les vide-greniers, où le prix communément appliqué varie entre 1 et 5€ / pièce selon l'état.